Éditos

Gitanas Nausėda

Président de la République de Lituanie

Dans cette Saison, nous ne chercherons pas à nous ressembler, mais à mieux connaître nos histoires respectives, nos œuvres et nos défis actuels. Nous nous enrichirons ainsi mutuellement et pourrons ensemble témoigner de notre identité européenne.

Crédits photo : DR

Je me réjouis que l’accord passé en 2021 avec le Président français Emmanuel Macron se concrétise cette année en 2024, avec la Saison lituanienne en France. Je suis fier que nos deux pays, amis et partenaires stratégiques, bénéficient de cette occasion unique de présenter en France les réussites culturelles, académiques, économiques et sociales de la Lituanie, et d’entendre en retour les échos de France, s’accordant parfaitement, je n’en doute pas.

Chaque rencontre laisse une empreinte dans la vie humaine, et les rapprochements entre les pays et les peuples au cours de l’Histoire avec leur interaction dans le présent, ouvrent sans cesse de nouvelles opportunités. La Lituanie et la France en sont les parfaits exemples.

Bien des destins et des œuvres nous lient : ceux du diplomate et compositeur Michal Kleofas Oginski, du linguiste Mikalojus Akelaitis, l’un des intellectuels du premier journal lituanien Aušra, l’Aube, ceux des écrivains Stendhal, Romain Gary, Oscar et Czeslaw Milosz, du philosophe Emmanuel Levinas, du sculpteur Jacques Lipchitz et de l’intellectuel Jerzy Giedroyc ; nous lient les travaux de Jurgis Baltrušaitis, poète et diplomate, et de son fils, historien de l’art, nous lient la passion linguistique et académique de Ferdinand de Saussure et celle du sémioticien Algirdas Julius Greimas ; nous lient les idéaux des premières constitutions écrites d’Europe, éclairées par le siècle des Lumières. La Lituanie et la France sont également liées par de nombreuses autres personnalités éminentes et par les évènements fondateurs de l’Europe.

Dans cette Saison, nous ne chercherons pas à nous ressembler, mais à mieux connaître nos histoires respectives, nos œuvres et nos défis actuels. Nous nous enrichirons ainsi mutuellement et pourrons ensemble témoigner de notre identité européenne.

Nous sommes européens et donc par nature et par culture, des individus libres, et les sociétés –vraiment libres – ne peuvent pas rester insensibles à la vie des autres.

Nous préparons la Saison lituanienne en France pendant que les Ukrainiens défendent héroïquement nos choix communs de civilisation.

C’est pourquoi nos actes quotidiens doivent immanquablement être mesurés à et être inspirés par cette aspiration à la liberté. Il n’est nul besoin de le rappeler aux peuples lituanien et français.

Tendons vers la lumière, recherchons du sens et saisissons cette belle occasion pour partager nos créations !

Emmanuel Macron

Président de la République française

Je souhaite que le public le plus large puisse profiter de cette Saison lituanienne en France et de son Echo français en Lituanie, et qu’il s’enrichisse des découvertes, des émotions et des échanges auxquels ces évènements nous invitent.

La France se réjouit d’accueillir pour la première fois une Saison de la Lituanie. Intitulée « Se voir en l’autre », elle est une invitation à décentrer notre regard pour découvrir et mieux comprendre ce pays ami, carrefour historique entre l’Europe centrale et orientale. Cette Saison sera l’occasion de (re)découvrir les liens de proximité culturelle, artistique, intellectuelle et scientifique que nos deux pays entretiennent de longue date – d’Oscar Milosz à Romain Gary, en passant par les peintres lituaniens ou d’origine lituanienne de l’École de Paris – et la richesse de la scène artistique et intellectuelle lituanienne contemporaine, souvent méconnue en France.

J’ai souhaité, avec le Président de la République de la Lituanie, que cette Saison de la Lituanie en France, à laquelle répondra un « Echo culturel » français en Lituanie, soit le point de départ d’un renouveau des échanges culturels entre nos deux pays et qu’elle donne un nouvel élan à nos coopérations bilatérales, pour répondre aux grands enjeux de notre temps.

La France partage avec la Lituanie, qui célébrera cette année les 20 ans de son adhésion à l’Union européenne et à l’OTAN, une histoire commune, un patrimoine culturel et une proximité stratégique, ainsi que le même attachement aux valeurs d’ouverture, de liberté et d’innovation.

Alors que nous avons vu, il y a deux ans, le retour de la guerre sur notre continent européen, je forme le vœu que cette Saison de la Lituanie en France puisse incarner le sentiment d’appartenance à une même famille européenne et des valeurs partagées de liberté et de démocratie et qu’elle invite au dialogue entre les idées, les œuvres, les femmes et les hommes de nos deux pays – de Marseille à Kaunas, de Paris à Vilnius, cette autre capitale de la liberté.

Je souhaite que le public le plus large puisse profiter de cette Saison lituanienne en France et de son Echo français en Lituanie, et qu’il s’enrichisse des découvertes, des émotions et des échanges auxquels ces évènements nous invitent.

Nerijus Aleksiejūnas

Ambassadeur de Lituanie en France

Je pense que l’année 2024 renforcera l'amitié entre la Lituanie et la France et que des projets culturels communs donneront lieu à de nombreuses initiatives significatives à l'avenir.

La Saison de la Lituanie en France est un moment incitant à prendre une pause et révélant les liens diplomatiques, culturels, économiques et humains profonds et croissants entre la Lituanie et la France. Au XVe siècle, le Grand-duché de Lituanie était le plus grand État d’Europe, s’étendant de la mer Baltique à la mer Noire. Au XVIe siècle, Henri III était grand-duc de Lituanie, puis roi de France. La France n’a pas reconnu l’annexion de la Lituanie par l’Union soviétique en 1940 et n’a jamais donné aux Soviétiques l’or déposé par la Lituanie à la Banque de France.

L’histoire récente conservera les faits concernant la visite du président de la République française, Emmanuel Macron, en Lituanie en 2020 et la visite réciproque du président de la République de Lituanie, Gitanas Nausėda, à Paris en 2021, qui ont conduit à la décision de l’organisation d’une Saison de la Lituanie en 2024. Cette amitié bilatérale est également symbolisée par l’ouverture du « Jardin de la Lituanie » à Paris en mars 2024 – le premier lieu de la capitale française à porter le nom de la Lituanie. 

La Saison de la Lituanie non seulement consolide les partenariats existants, mais aussi crée les conditions nécessaires pour établir de nouvelles relations à long terme. Et pour faire en sorte que les Français découvrent pleinement la Lituanie, les projets culturels bilatéraux sont complétés par des initiatives de coopération dans les domaines de la politique, de l’économie, du tourisme, de l’éducation, de la science, du sport et de la gastronomie.

Afin de contribuer aux discussions sur les valeurs de l’Europe, l’avenir de l’UE et la mémoire historique, une série de débats sera proposée pendant la Saison de la Lituanie et son prélude. Des experts de Lituanie et de France discuteront des raisons pour lesquelles il est important de défendre la liberté et les valeurs démocratiques au quotidien, d’aider l’Ukraine, qui se bat pour la sécurité de l’Europe, de lutter contre la désinformation provenant de pays hostiles, et de la manière de préserver un ordre mondial fondé sur le droit international.

Aujourd’hui, la Lituanie est aussi l’un des leaders de l’innovation et des technologies numériques en Europe. Vinted et NordVPN sont les licornes lituaniennes, largement connues en France. La Saison propose des événements mettant en valeur l’économie, l’innovation et le tourisme de la Lituanie. Une attention particulière est accordée à la coopération dans les domaines de la cybersécurité, de l’industrie de la défense, de l’énergie, de la banque, de l’espace et des industries créatives. Nous visons à renforcer les liens entre les villes, les universités, les musées et les scientifiques en Lituanie et en France, en particulier dans les domaines des sciences de la vie et des technologies de l’information.

Nous accordons une attention particulière aux jeunes : nous voulons que les écoliers français connaissent la Lituanie et son histoire, et que les étudiants des deux pays puissent échanger des idées. Les Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024 seront une excellente occasion de découvrir la Lituanie par le biais du sport, du basket-ball à la breakdance.

Je pense que l’année 2024 renforcera l’amitié entre la Lituanie et la France et que des projets culturels communs donneront lieu à de nombreuses initiatives significatives à l’avenir. Au cours de la Saison, j’invite à nous découvrir mutuellement, à voir la Lituanie en France et la France en Lituanie. Comme le proclame la devise de la Saison, « se voir en l’autre ».

Alix Everard

Ambassadrice de France en Lituanie

Cette Saison de la Lituanie en France et son Écho français en Lituanie sont un beau symbole d’amitié entre nos deux pays et des liens de confiance qui nous unissent.

Partenaires stratégiques, membres de l’Union européenne et de l’Otan, la France et la Lituanie partagent une histoire commune européenne, marquée par plusieurs siècles d’échanges politiques, culturels, intellectuels et artistiques, de Henri III à Napoléon, d’Oscar Milosz à Romain Gary, de Jacques Lipchitz à Rafaël Chwoles, ainsi qu’un même attachement profond aux valeurs humanistes de liberté, d’ouverture et de solidarité.

Souhaitée par le Président de la République Emmanuel Macron et le Président de la République de Lituanie Gitanas Nausėda, la Saison de la Lituanie en France se veut un dialogue pluriel et ouvert, un dialogue entre deux pays profondément attachés à l’Europe. Il s’agit de faire voyager nos idées, nos artistes, nos talents, nos jeunesses afin de cultiver notre sentiment d’appartenance européenne partagée, si vital aujourd’hui alors que la guerre est de retour sur le sol européen.

La Saison de la Lituanie en France est une invitation à se (re)découvrir, à décentrer notre regard et à se « voir en l’autre ». Elle est l’occasion de célébrer et de faire connaître au public la richesse et la diversité de la culture lituanienne, son histoire – qui plonge ses racines dans le Grand-Duché de Lituanie et au-delà – mais aussi sa modernité et ses avant-gardes. Avec plusieurs centaines d’évènements, il s’agit aussi de favoriser des partenariats durables dans les domaines artistiques, culturels, scientifiques notamment, de valoriser nos talents et d’agir ensemble face aux défis communs.

Cette Saison de la Lituanie en France et son Écho français en Lituanie sont un beau symbole d’amitié entre nos deux pays et des liens de confiance qui nous unissent.

Eva Nguyen Binh

Présidente de l’Institut français

La Saison de la Lituanie en France nous fera voyager dans le temps et l’espace. Elle nous fera découvrir ou redécouvrir les multiples ponts historiques et plus contemporains qui relient nos deux pays.

Crédits photo : © Thomas-Millet Le Studio Nomade

Depuis 1985, les « Saisons » mises en œuvre par l’Institut français ont fait dialoguer la France avec plus de 100 pays. Cet automne, la Saison de la Lituanie en France proposera à un large public, partout en France, de découvrir la diversité culturelle et la richesse de la scène artistique lituanienne. Mais l’ambition est plus grande encore car la Saison de la Lituanie en France ouvre véritablement un dialogue, un jeu de miroirs, de décentrage du regard et de la pensée afin d’imaginer ensemble d’autres futurs. Se voir en l’autre, c’est en effet l’objet de cette Saison : une invitation à prendre conscience de ce qui nous rapproche, à construire malgré nos différences et même grâce à nos différences un avenir commun.

La Saison de la Lituanie en France nous fera voyager dans le temps et l’espace. Elle nous fera découvrir ou redécouvrir les multiples ponts historiques et plus contemporains qui relient nos deux pays. Elle nous emmènera de Lyon à Caen, de Pantin à Nîmes, de Mulhouse à La Rochelle, au rythme d’une programmation foisonnante. Cependant, afin que le public ne découvre en France cet automne la culture lituanienne sous toutes ses formes, les professionnels français et lituaniens ont travaillé ensemble. De ces rencontres qui ont jalonné la préparation de la Saison est née l’envie de mieux se connaitre, d’apprendre avec l’autre et de l’autre, de penser et de travailler ensemble.

Pour ces créatrices et ces créateurs, pour tous les professionnels qui ont travaillé conjointement, pour l’Institut français, pour nos collègues des ministères de l’Europe et des Affaires étrangères et de la Culture, qui ont œuvré, avec l’Institut culturel lituanien et l’équipe du commissariat porté par Virginija Vitkienė, à la construire, cette Saison est déjà un succès. Car au-delà de son caractère évènementiel, une Saison s’attache aussi à tisser des liens durables et forts entre les pays, les sociétés et les partenaires culturels. Ces liens, nous les avons tissés depuis des mois, et ils sont solides !

Ceci sera d’autant plus fort qu’un miroir, un écho sur la France en Lituanie, y sera organisé en parallèle.

Je ne doute pas que la complicité créative qui anime cette Saison, l’amitié qui unit nos peuples, viendra toucher au cœur le public et le faire succomber au charme de ce pays audacieux, courageux et généreux, à la fois si proche et tout autre, singulièrement familier.

Nous espérons que vous serez très nombreux à découvrir cette formidable programmation à l’automne !